25.02.2020

«Expert View» – Women in Finance – ou non?Perspective sur le secteur par Irene Brunner, BNP Paribas (Suisse) SA 

 

De nombreuses études l’ont déjà analysé et parviennent au même résultat: les sociétés au personnel correctement diversifié entre hommes et femmes sont généralement plus innovantes et obtiennent aussi de meilleurs résultats en comparaison avec leurs pairs moins diversifiés. Ce thème a déjà été retenu pour des investissements il y a quelques années. Certains émetteurs proposent déjà des produits structurés focalisés sur les sociétés qui tirent leur épingle du jeu en termes de diversité. Mais qu’en est-il des acteurs du marché eux-mêmes?

L’examen précis du statu quo de nombreux prestataires de services financiers et banques suisses est décevant. On cherche généralement en vain des femmes aux niveaux de direction moyens et supérieurs. Cela ne signifie cependant pas que rien n’est entrepris en la matière. De nombreuses sociétés ont déjà reconnu l’importance stratégique de la diversité, mais la mise en œuvre pratique fait encore souvent défaut. Même dans le cas d’un programme de promotion complet de la diversité, les mesures ne prennent pas du jour au lendemain. L’objectif est généralement d’instaurer un pourcentage de femmes plus élevé au niveau de direction inférieur, qui progresse jusqu’aux niveaux moyens et supérieurs au fil du temps. Selon l’Advance & HSG Gender Intelligence Report de 2019, un critère de réussite important consiste à éliminer l’«unconscious bias», autrement dit le parti pris inconscient qui fait que les hommes sont mieux notés lors des promotions des évaluations des collaborateurs.

On ne connaît l’étendue d’un problème que si on l’a quantifié, c.-à-d. quand on arrête d’en parler et qu’on commence à le mesurer. Le Groupe BNP Paribas s’est par exemple fixé pour objectif d’atteindre une part des femmes de 25% dans ses comités exécutifs et de plus de 30% dans les positions dirigeantes. La banque est en outre partenaire de la campagne des Nations Unies «HeForShe», qui promeut l’égalité des sexes dans le monde, en essayant d’inciter les hommes à s’engager pour cette cause.

Deux des six membres du comité de l’Association Suisse Produits Structurés sont des femmes. Nous devrions donc être plus innovants et obtenir de meilleurs résultats que d’autres associations moins bien placées en la matière. Personnellement, j’espère avant tout que nous jouons aussi un rôle d’exemple et que nous montrons à la relève (féminine) du secteur que tout est possible!

Vous trouverez de plus amples informations sur HeForShe sur https://www.heforshe.org/en.

Un auto-test sur le thème «unconscious bias» est consultable en cliquant sur le lien suivant: http://genderiq.pwc.com/story_html5.html

S’inscrire au News ASPS