A  |  B  |  C  |  D  |  E  |  F  |  G  |  H  |  I  |  J  |  K  |  L  |  M  |  N  |  O  |  P  |  Q  |  R  |  S  |  T  |  U  |  V  |  W  |  X  |  Y  |  Z  |  #
M
 
Marché baissier
Un marché est dit baissier lorsque les cours connaissent une baisse sur une longue période. Contraire: marché haussier.
Marché haussier
Le marché est dit haussier lorsqu'il enregistre une hausse des cours sur une longue période.
Marché monétaire
Contrairement au marché des capitaux, le marché monétaire est destiné aux moyens de financement à court terme (généralement jusqu'à 12 mois).
Marché primaire
Temps écoulé entre l'émission et la libération d'un produit.
Marché secondaire
Temps de négoce entre la libération et l'échéance d'un produit.
Marchés émergents
Ce terme désigne les marchés des actions des pays émergents. Les marchés émergents sont principalement situés en Amérique latine, en Asie du sud-est et en Europe de l'est. On promet à nombre de ces marchés un potentiel de croissance particulier, car ces régions présentent ou ont présenté une croissance économique nettement plus forte que les grandes nations industrialisées.
Marge de sécurité
De nombreux produits structurés permettent de réaliser des rendements attrayants, même lorsque les cours du sous-jacent descend, tant qu'une barrière déterminée n'est pas atteinte ou franchie. L'écart entre le cours du moment du sous-jacent et cette barrière est désigné du terme de marge de sécurité.
Market maker
Le market maker ou teneur de marché est un acteur du marché (banque ou institut de titres) qui fixe les prix contraignants. Il travaille pour son propre compte avec des frais de transactions réduits. Sa tâche consiste à fixer les cours d'achat et de vente afin de permettre le négoce des produits.
Maturity date
Terme anglais désignant la date d'échéance.
Méthode de Monte-Carlo
Méthode de calcul numérique utilisée notamment pour les produits structurés et les options.
MiFID
MiFID est l'acronyme de Markets in Financial Instruments Directive, la directive de l'Union européenne visant à harmoniser les marchés intérieurs européenns. Elle vise à accroître la transparence des marchés financiers et donc à améliorer la protection de l'investisseur.
Mispricing
Erreur d'évaluation de produits.
Modèle binomial
Le modèle binomial évalue les options à l'aide de réplications. On constitue un portefeuille à partir du sous-jacent et d'un placement sans risque qui génère à tout moment le même paiement que l'option elle-même.
Modèle Black-Scholes
Le modèle Black-Scholes est l'un des modèles les plus anciens et les plus célèbres pour le calcul des prix d'option justes. Myron Scholes et Robert C. Merton se sont vu décerner en 1997 le Prix Nobel d'économie pour la conception de ce modèle. Fisher Black était déjà décédé à cette époque. Depuis lors, la forme initiale du modèle Black-Scholes a été grandement remaniée.
Monnaie de négoce
Monnaie dans laquelle l'instrument financier est négocié. Elle ne doit pas être indentique à celle du sous-jacent ou à celle du prix d'exercice.
Mortgage backed securities (MBS)
Emprunts garantis dont la base sont des crédits hypothécaires. Des biens - des immeubles dans ce cas précis - sont transmis par la banque à une structure de titrisation (special purpose vehicle ou SPV). Le montant de la garantie et la valeur des produits varient en fonction du portefeuille de créances titrisé. Si la solvabilité des biens diminue, la valeur de la structure de titrisation régresse aussi et, avec elle, les titres émis. Ce sont en particulier les mortgage backed securities qui ont souffert des pertes énormes pendant la crise des subprimes.