19.10.2015

Première étude représentative sur la performance, les coûts et l’investissement pour le marché suisse: des faits plutôt que des suppositions

117_Bild StudieLes performances, les coûts et les possibilités de placement des produits structurés ont fait l’objet de beaucoup de spéculations et de supputations. La première étude scientifique sur le marché suisse apporte de la lumière dans l’obscurité et dissipe des préjugés. Pour le compte de l’ASPS, le Swiss Finance Institute a réalisé une étude qui permet la transparence sur la performance, les coûts et les possibilités de placement des produits structurés. Durant la période de l’étude, les produits structurés ont évolué positivement à des coûts appropriés.
La performance de 2008 à 2014 de 20 000 produits a été passée à la loupe, compte tenu de la crise financière et de la crise de la dette européenne. Pour obtenir des renseignements sur les coûts des produits structurés, les chercheurs ont étudié 7275 produits de 2012 à 2015. Selon l’analyse, ceux-ci ont généré dans des conditions de marché normales, des rendements compris entre 5 et 15% par an. Les résultats indiquent des Total Expense Ratios (TER) compris entre 0,3% et 1,7% par an, marge nette ainsi que frais de production et de distribution compris.

Performance: de 2012 à 2014, 80% de produits structurés ou plus ont réalisé, dans des conditions de marché normales, des rendements positifs et affiché des rendements médians moyens compris entre 5% et 15% par an.

Frais: conformément à l’étude, les coûts pour les investisseurs en ce qui concerne l’émission des produits structurés les plus populaires varient, suivant la catégorie de produits, entre 0,3% et 1,7% par an. Les coûts, indiqués sous la forme du Total Expense Ratio (TER)1, correspondent à la marge nette additionnée de tous les frais de production et de distribution. Pour la période avril 2012 à avril 2015, les TER médians moyens arrondis sont les suivants:

Catégorie de produits Certificats Tracker Certificats de protection du capital Certificats Bonus Certificats Discount Barrier Reverse Convertibles
TER médian 0,3% par an 0,6% par an 1% par an 1,4% par an 1,7% par an

Investissements: les investisseurs suisses se montrent très intéressés par les Barrier Reverse Convertibles sur actions, les certificats Tracker et les certificats de protection du capital. L’étude englobe des études de cas, qui ne se concentrent pas uniquement sur des perspectives de rendement éventuelles, mais qui montrent aussi que les opinions des investisseurs sont déterminantes pour des décisions fondées d’investir ou de ne pas investir. La décision prise en janvier par la Banque nationale suisse et l’annonce faire au début de l’année par la Banque centrale européenne de mettre en œuvre le programme de l’assouplissement quantitatif dans la zone euro, ont ouvert des opportunités de placement, par exemple dans des actions en EUR versant des dividendes élevés avec une déduction de 15% ou dans des Barrier Reverse Convertibles avec barrières basses et un coupon de 1 à 2%.

Georg von Wattenwyl, président de l’ASPS «Avec cette étude, nous avons encore progressé en matière de transparence et de clarté de produits structurés, deux caractéristiques en faveur desquelles l’ASPS s’engage en permanence depuis des années. L’étude prouve scientifiquement que les produits structurés constituent des possibilités d’investissement efficaces.»

La présentation de cette étude est disponible ici.

1 Les auteurs désignent la différence entre le prix d’émission et le prix du marché des composants comme Total Expense Ratio (TER). Les investisseurs sont ainsi informés correctement sur les coûts des produits structurés, sous une forme permettant des comparaisons avec des chiffres d’autres produits. Cette valeur ne correspond cependant pas à la marge de l’émetteur attendue ou au total de la marge de l’émetteur, frais de distribution et de structuration compris. Le bénéfice attendu de l’émetteur est inférieur et peut uniquement être défini à l’échéance du produit, car nombre des composantes de coûts peuvent uniquement être fixées définitivement à ce moment; celles-ci peuvent même être plus élevées que les TER indiqués dans cette étude. Sur les TER, établis dans l’étude, les émetteurs doivent encore payer tous les coûts pour la structuration (personnel, technologie, savoir), pour la documentation (brochure), pour le financement (propre), pour la formation et le conseil des investisseurs, pour la distribution (publicité, représentants), pour la Auflistung an der Börse, der prix sur le second marché, etc.

145_Pressecollage Studie

S’inscrire au News ASPS