19.10.2017

International Structured Products Forum Lucerne 2017 – «The Swiss Pension Fund System – Challenging the Investment Industry»

Début septembre, à Lucerne, plus de 90 participants venus de Suisse et de l’étranger ont profité de la traditionnelle rencontre de branche pour alimenter leur réflexion dans un environnement de marché exigeant sur le plan politique et réglementaire. Ce dernier a été commenté par Michael Loretan, chef de la division Asset Management de la FINMA dans son discours liminaire, lors duquel il a par ailleurs mis en évidence les jalons de la réglementation suisse et abordé la question des débats parlementaires sur la mise en œuvre finale de la LSFin, de la LEFin et de la LIMF.

Produits structurés et caisses de pension: un travail d’explication supplémentaire est nécessaire

En prélude de la discussion de panel sur la prévoyance vieillesse en Suisse, Peter Grünenfelder, le directeur d’Avenir Suisse, a expliqué que les réformes actuelles ne suffisaient pas et qu’il incitait à changer la donne en instaurant le libre choix des caisses de pension, pour un système plus efficace. Le débat contradictoire a été animé par Philippe Béguelin, journaliste de «Finanz und Wirtschaft», avec comme participants David S. Gerber, responsable de la section politique à l’égard des marchés financiers auprès du Secrétariat d’Etat aux questions financières Internationales (SIF), Prof. Maurice Pedergnana, enseignant à la HSLU et chef-économiste chez Zugerberg Finanz, et Nicolas Walon, responsable Financial Engineering auprès de la banque J. Safra Sarasin. La conclusion est que le besoin de réformes est énorme, tant sur le plan réglementaire qu’au niveau de la transmission des connaissances. Au sein des conseils de fondation des caisses de pension suisses, qui jouent un rôle clé, il manque souvent les connaissances nécessaires pour intégrer activement les produits structurés dans la répartition de la fortune et les perspectives de gestion des risques.

Le potentiel de placement pour les caisses de pension est réel

Dans le cadre du workshop Legal, un éclairage a été porté sur les exigences réglementaires actuelles dans la perspective nationale et internationale, sous la direction de Daniel Häberli, responsable Legal & Regulations de l’ASPS. Dans l’après-midi, Nicolas Walon a expliqué le processus de placement dans une caisse de pension. Sur la base de son activité au sein du comité d’investissement de la caisse de pension de la Banque J. Safra Sarasin, il a donné un aperçu intéressant du fonctionnement des caisses de pension. En conclusion: «On peut faire plus que ce qui est mis en œuvre pour le moment dans la plupart des caisses de pension». Il faut exploiter ce potentiel en faisant un travail d’explication, en transmettant les connaissances nécessaires et en facilitant la réglementation. Les pistes de réflexion données par les participants n’ont pas manqué.

Au-delà de la frontière, Thomas Wulf, secrétaire général de l’EUSIPA, a entre autres jeté un éclairage sur le débat actuel autour du Brexit et de la réglementation européenne sur les produits. Gilles Staquet, président du conseil d’administration de BELSIPA, a très bien rendu compte de ce qui se passe en Belgique en présentant le marché et en montrant comment les décisions du législateur belge mettent souvent à l’épreuve l’industrie de la finance.

L’«International Structured Products Forum» aura lieu en septembre prochain et les détails correspondants vous seront communiqués en temps utile. Il faut d’ores et déjà réserver dans son agenda les 5 et 6 septembre 2018.

S’inscrire au News ASPS